De ses mains

Collaboration

Creation Date

2021-06-14

Duration

55mn à 1h30

Écriture et mise en scène

Cécile Mont-Reynaud

Scénographie et lumière

Gilles Fer

Composition

Hélène Breschand

Création sonore numérique

Thomas Mirgaine avec la complicité de Wilfried Wendling & Axel Ombade

Textes originaux


Laurence Vielle & Hélène Breschand, d’après Tim Ingold

Arts plastiques et assistanat à la mise en scène

Chloé Cassagnes

Dramaturgie & collaboration à la mise en scène

Eleonora Gimenez

Costumes

Mélanie Clénet

Dramaturgie, aide à l'écriture

Paola Rizza, Éric Deniaud

Collaborations artistiques


Simone Prouvé et Alvaro Valdés Soto (tissage , art textile), Marc Feld (peinture), Inbal Ben Haïm (aériens), Sika Gblondoumé (composition électroacoustique in situ pour les projets de territoire)

En scène

Alvaro Valdés Soto - acrobatie aérienne Zoé Maistre - acrobatie aérienne Gwendoline Hénot - une enfant Hélène Breschand - fil rouge musical (harpes et voix)

Régie son/ Régie générale

Axel Ombade

De ses mains

« L’habitant est (...) quelqu’un qui, de l’intérieur, participe au monde en train de se faire et qui, en traçant un chemin de vie, contribue à son tissage et à son maillage. Même si ces lignes sont généralement sinueuses et irrégulières, leur entrecroisement forme un tissu uni aux liens serrés . » Tim Ingold, Une brève histoire des lignes

De ses mains naît des rencontres de Cécile Mont-Reynaud avec l’artiste tisserande Simone Prouvé, née en 1931, et avec la pensée de l’anthropologue Tim Ingold, qui ont ouvert l'une et l'autre un nouveau champ de recherche et d’expérimentation autour du tissage et des lignes.

À la fois spectacle et installation, cette création se compose de différents tableaux circassiens, plastiques et sonores. Ces architectures s’agencent, se construisent ou se défont à vue à partir des trames et des chaînes des cordes dites "fileuses", larges pans de fils suspendus à la verticale, tels des monumentaux métiers à tisser.

A l’image des Parques, des artistes de quatre générations croisent les fils, filent et tissent dans un entrelacs de gestes, de voix et de traces. Dans ce voyage, il et elles viennent avec le public travailler la matière, fabriquer de leurs mains, transmettre, (se) relier, tisser les résonances des liens et des chemins de vies qui s'inventent.